A QUOI SERT LA VOYANCE FINALEMENT?

A vous donner une réponse, qu’on ne vous donne pas, que vous n’avez pas, ou que personne ne détient encore


La démarche de ceux et celles qui consultent un(e) voyant(e) est presque exclusivement motivée par quelque chose qui leur semble essentiel.

Il est en effet assez rare que quelqu’un me consulte en commençant par un : « Finalement, tout va bien, je n’attends aucune réponse de votre part!»

La voyance n’est pas une balade digestive, elle reste une initiative forte, dont on attend beaucoup.

Le (la) consultant(e) est souvent dévoré(e) par l’angoisse, l’appréhension, le désarroi.

Quand on se retrouve face à quelque chose qui nous échappe complètement, à quelqu’un qu’on ne comprend pas, à un événement inexplicable, la voyance est finalement une des seules structures à pouvoir apporter une réponse.

Il n’est pas question de psychologie (une explication logique de ce qui est mieux pour vous), la voyance reste la seule à ouvrir la porte sur ce Monde qu’on ne connaît pas encore : le Futur (les secondes, les minutes, les heures, les jours, les semaines, les mois, les années qui suivent).

Voilà en effet tout le côté unique de la Voyance.

Un homme politique, porté par l’espoir et son ambition,  va se battre pour obtenir un maximum de suffrages des électeurs, les organismes de sondage vont publier des estimations, la Voyante sait déjà si cet homme politique sera élu ou pas.

Et ce regard est unique.

J'ai précédemment écrit un article « La voyance influence-t-elle vraiment la vie des gens ? » car je pense que même si, par exemple,  je prédis à un homme politique une défaite, il se battra avec la même hargne. Il m’en voudra souvent de lui avoir sapé le moral quelques heures, il m’évitera soigneusement en pensant que je suis un oiseau de mauvaise augure et puis un jour, il me m’enverra un sms « J’ai perdu. Finalement il y avait une chance sur deux pour que tu te trompes !! ». Mais oui……Et bien sûr la seule prédiction qu’avait attendue cet homme politique était une victoire, balayant toutes mes autres réponses d’un revers de main.

L’influence possible d’un voyant serait en effet celle-ci : quelles informations retiennent vraiment ceux et celles qui nous consultent ? Quelles prédictions vont modifier leur futur ?

Je réaffirme que l’expérience m’a démontré que la plupart du temps, ceux et celles qui consultent des voyants continuent la route qu’ils se sont fixée (leur instinct, leur envie).

D’ailleurs, je ne pense pas que l’influence soit quelque chose de nécessaire. Les consultants attendent d’une Voyante une réponse pas une ordonnance.

Revenons donc au rôle actuel de la Voyance.

Point important, la démarche des consultant(e)s a fortement évolué ces dernières décennies. Tout bouge très vite dorénavant dans leurs vies (travail, amour, famille, pays) et la voyance doit désormais coller à cette image en étant: réactive, rapide, concise, précise.

Il n’est plus question d’un évasif : « Oh vous serez très heureuse plus tard ! Il y aura plein d’amour dans votre vie ! » (Même si certains pseudos voyants s’amusent encore à cet échappatoire).

Les consultants revendiquent de tout savoir, et dans les moindres détails, n’admettant aucune approximation de leur voyante.

On se retrouve parfois la cible de gens ne connaissant aucune limite : « Vais-je avoir des RTT ? Est-ce  que ma future entreprise sera familiale ? Est-ce que ce sera-t-elle dans le quartier nord-est ou nord-ouest ? ». Au secours !!!

Non le rôle de la Voyante n’est pas d’être un punching-ball.

Le rôle de la Voyante est de communiquer une information qui n’est pas encore connue : « Va-t-il me rappeler ? Va-t-il quitter sa femme ? Quand vais-je rencontrer le grand amour ? Vais-je avoir des enfants ? Vais-je partir travailler à l’Etranger ? Vais-je obtenir mon diplôme ? Notre rupture est-elle définitive ? Pourquoi ne me donne-t-il (elle) pas de nouvelles ? Que ressent-t-il (elle) pour moi ? Est-t-il (elle) amoureux(se) de moi ? Quand vais-je déménager ? Vais-je être licencié(e) ? Quand vais-je retrouver du travail ? M’a-t-il (elle) trompé(e) ? Allons-nous nous marier ? Vais-je le (la) revoir bientôt ? ».

A quoi sert une voyante ? A vous donner une réponse, qu’on ne vous donne pas, que vous n’avez pas ou que personne ne détient encore.

En dehors de la délivrance de cette (ces) réponse(s) on quitte le Monde de la Voyance.

Et tout ce qui en dehors de cette vocation ne m’appartient pas et je refuse de m’y aventurer. Mon seul rôle en tant que médium/voyante est de donner des réponses.

A quoi sert la voyance ? A donner une (des) réponse(s). Soient-elles plus ou moins claires, acceptables ou inacceptables…

Cette consultante est infirmière, elle consulte et a consulté énormément de voyants, et comme souvent elle m’affirme : « Vous êtes ma dernière issue. Ce que vous me direz sera essentiel. Je ne consulterai plus aucun voyant après vous ! » (Mais oui bien sûr…) Elle continue : « Il m’a quittée. Allons-nous revivre ensemble ? » S’en suivit un dialogue de sourds :« Il est parti suite à une intervention médicale ? »« Je ne vois pas de quoi vous parlez »« Avez-vous été hospitalisée l’année dernière ? » (Mes intuitions tournent autour d’un hôpital). « Vous devez confondre avec mon métier, je suis infirmière. »« Non je ne confonds pas, vous êtes alitée. Vous ne faites pas de sieste dans les lits des malades ?? ». Elle finit par admettre : « J’ai subi une IVG (avortement) l’année dernière.... »« Oui c’est bien ce que je captais car votre compagnon ne l’a pas accepté. Il voulait cet enfant ? » Après bien des tergiversations, elle me confie : « Je l’ai fait sans le prévenir, et contre son avis ». Je lui affirme : « Il ne vous a pas pardonné et ne vous pardonnera jamais. Il faut que vous en ayez conscience. Il reviendra vers vous. Vous ferez l’amour ensemble. Mais votre histoire est finie…Cessez de consulter tous ces voyants. Ca ne le fera pas revenir. » Elle s’énerve : « S’il revient vers moi, notre histoire n’est pas finie ! Ce n’est pas très clair votre histoire !! ». Si. Avec le recul du temps, ce fut très clair. Ils se revirent plusieurs fois, il ne revint jamais, finit par faire sa vie avec une autre femme et ma consultante continua inlassablement de consulter d’autres voyants. Elle m’appellera un jour : « J’aurais mieux fait de vous écouter et d’accepter ce que vous me disiez. Mais je n’en avais pas la force. La voyance m’a ruinée. Pensez-vous que mon dossier sera accepté en commission de surendettement ? »  

Mon consultant ne croit plus en la fidélité de son épouse : « Elle m’a trompé plusieurs années avec un collègue de travail. Je sais qu’il a été licencié et qu’ils ne peuvent donc plus se voir. Mais je me demande si elle ne continue pas de le voir, malgré ce qu’elle m’affirme » (Il avait découvert par hasard l’infidélité de sa femme en la trouvant bouche à bouche avec un autre homme dans les rayons d’un supermarché). Je capte une voiture garée devant une maison en construction : « Votre femme roule-t-elle en ….. ? Cet homme s’est-il reconverti dans le bâtiment ? ». Il lâche un tonitruant : « Comment savez-vous cela ?? » Je continue : « Je crains alors qu’ils aient gardé le contact » Il s’énerve : « Et ce chantier où est-il ?? » Je répondis du tac-au-tac (en regrettant immédiatement ma réponse) : « A treize kilomètres de chez vous. ». Et le mari cocu en sillonnant diverses routes, finit par trouver le chantier où sa femme et son amant se retrouvaient dorénavant… Je rassure mes lecteurs, il n’y eut ni morts, ni coups. La femme infidèle réintégra sagement le domicile conjugal et aux dernières nouvelles ne bouge plus une oreille. Son mari ne me consulte d’ailleurs plus. Il m’écrit parfois : « Oh il suffit que je lui dise de temps à autre….Tiens cela fait longtemps que je n’ai pas appelée Nathaly… ». 
 © Nathaly Bloch


N.B :
Toutes les personnes citées dans mes articles existent, ou ont existé, et m’ont bel et bien consultée.
Cependant, par mesure de confidentialité, et afin que nul ne puisse les reconnaître, j’ai modifié leurs caractéristiques principales (prénoms, métiers, lieux…)
Toute similitude ou ressemblance flagrantes avec une personne existante ou ayant existé ne donc serait que pure coïncidence totalement indépendante de ma volonté. 

Commentaires