PEUT-ON DATER AVEC PRÉCISION UN RETOUR AFFECTIF?

Ou l'histoire de la cliente révoltée que l'être aimé soit revenu plus vite que prévu...
(le premier article de mon blog, écrit en Mars 2012, mais toujours d'actualité...)

Il est souvent hasardeux de dater en voyance le retour d'un être aimé, que la rupture soit ancienne ou récente. Dire si oui ou non, la personne va revenir dans votre vie est assez facile à ressentir, mais dire quand aura lieu ce retour est beaucoup plus compliqué à situer dans l'espace temps.
L'émotionnel est souvent irrationnel et les décisions amoureuses  (soient elles de fin ou de début d'une histoire d'amour) sont parfois illogiques, voir surprenantes.
On peut quitter quelqu'un que l'on aime et revenir avec quelqu'un que l'on aime plus. Mettre des dates sur autant de "subtilités" de cœur tient souvent de la chirurgie cardiaque à haut risque.
Mais l'attente est bien là, et souvent insupportable "Dites moi si j'aurais des nouvelles avant ce weekend?" "Allons nous renouer avant les vacances d'été?"
Il est donc impensable de répondre à une amoureuse au cœur brisé " Peut être reviendra-t-il un jour mais je suis incapable de vous dire quand..."
On bouscule donc un peu les oracles pour savoir à quelle échéance l'ex effectuera un vrai retour dans la vie de celle qu'il a quittée.
Si il est assez improbable de se tromper dans ses prédictions de plusieurs années pour l'échéance d'un retour affectif, celui-ci peut parfois survenir avec quelques mois de retard par rapport à la prédiction d'origine.
Et quand l'impatience fait rage, les reproches fusent. "Vous m'aviez prédit un retour possible à compter de la mi-avril et nous sommes déjà le 14 et rien de rien!"
J'essaie de toujours rester zen et de rappeler à mes consultants les aléas de la datation sentimentale en voyance. Mais il arrive parfois que la réaction de certaines personnes soient des plus incongrues, un peu à l'image du récit qui va suivre: 
               Une question sentimentale vous taraude l’esprit? 
Vous avez besoin d'une réponse rapide?
Je vous réponds avec précision par mail, dans les heures qui suivent, via mon service dédié
(Merci de cliquer sur le lien qui suit) :
Une de mes clientes du sud de la France me consulta un jour pour un problème de cœur. Elle était enfin retombée amoureuse après des années de veuvage, homme rencontré dans un club de sport, homme ni très fidèle ni très célibataire, car très marié et aimant minauder au milieu de cet essaim de femmes en justaucorps, esseulées et transpirantes.
Après une brève relation, cet homme avait disparu de cette salle de sport, laissant derrière lui quelques cœurs brisés, dont celui de ma chère cliente, qui depuis 8 mois se languissait de ne plus avoir ni nouvelles, ni même revu cet homme.
Nous étions au tout début de l'année et je lui dis "Si si vous allez le revoir mais pas avant quelques mois, mais quoi qu'il en soit avant le 31 Mai de cette année"
Le temps passe et le 31 Mai je reçois un mail avec l'objet écrit rageusement en lettres capitales "VOUS VOUS ETES TROMPÉE".
J'ouvre fébrilement le texte joint et dois écarquiller les yeux pour tenter de comprendre le sens de la réclamation de cette femme " Nathaly vous m'aviez prédit que je reverrai cet homme avant le 31 Mai mais je tiens à vous informer que  j'ai dîné avec lui  HIER SOIR!"
Je relus le texte plusieurs fois, essayant de comprendre pourquoi cette cliente me reprochait une prédiction ( pourtant à l'origine bien incertaine) étant arrivée avec un jour d'avance. Je n'ai toujours pas compris, tout comme cette cliente sembla ne pas comprendre pourquoi je lui demandai assez sèchement de ne plus jamais tenter de me  consulter.
 © Nathaly Bloch

N.B :
Toutes les personnes citées dans mes articles existent, ou ont existé, et m’ont bel et bien consultée.
Cependant, par mesure de confidentialité, et afin que nul ne puisse les reconnaître, j’ai modifié leurs caractéristiques principales (prénoms, métiers, lieux…)
Toute similitude ou ressemblance flagrantes avec une personne existante ou ayant existé ne donc serait que pure coïncidence totalement indépendante de ma volonté. 

Commentaires