MENTEURS ET MYTHOMANES : LA VOYANCE DÉTECTEUR DE MENSONGE?

Quand la voyante mène l'enquête au pays des mythos

Le mensonge (intentionnel et conscient) et la mythomanie (tendance pathologique à mentir) s'invitent très souvent en séance de voyance. Mais traquer la vérité est aussi un exercice de précognition épuisant où il faut distinguer ce qui semble être de ce qui est,  les apparences des réalités.

Je ne parle pas des petits mensonges de nos consultants (il est assez facile pour un voyant de discerner le mensonge chez quelqu'un qui lui fait face),
Je parle du (des) mensonge(s) des tierces personnes sur lesquelles nos consultants souhaitent être éclairés.
Il y a les mensonges de circonstance, pour éviter un conflit, pour ne pas blesser l'autre, ces mensonges sont aisés à capter en voyance, car cohérents, et explicables.
Et puis il y a l'autre mensonge, souvent injustifiable, parfois affligeant d'absurdité. Il peut y avoir dans le même individu une juxtaposition de mensonges distincts qui cohabitent sans jamais se croiser. Le mensonge peut être ancien, énorme, partiel, total, gratuit, ...
Les récits qui vont suivre peuvent paraître drôles, pittoresques, car chaque mensonge est en soi une histoire incroyable.
Mais, même si un proverbe berbère dit  "Mieux vaut une vérité qui fait mal, qu'un mensonge qui réjouit", le mensonge de l'Autre soudainement révélé à son consultant c'est autant de trahison(s), de temps perdu(s), et donc de douleur(s) à absorber.
J'ai aujourd'hui extrait des innombrables mensonges croisés lors de mes séances de voyance 4 mésaventures sentimentales: 

       L'homme marié se prétendant tueur à gages     
Une de mes consultantes, très jolie esthéticienne, attendait désespérément que l'homme de ses rêves lui consacre plus de temps. Après plusieurs années de relation, le bel apollon (soit disant célibataire) expliquait son manque de disponibilité par son trépidant métier d'agent immobilier international. Mais je ne le voyais jamais beaucoup s'éloigner de la Tour Eiffel : "Es-tu certaine qu'il voyage?" Elle aussi commençait à avoir de sérieux doutes: "C'est bizarre que dans tes flashs tu ne l'aies jamais vu prendre l'avion!"  " Écoute, vérifie un jour son passeport, je le vois presque vierge". Effectivement, comme prédit, elle trouva le passeport dénué de visas. Après une scène mémorable où elle avait feint de le quitter, il lui affirma "Je ne t'ai rien dit car je suis...tueur à gages!" Quelques jours plus tard il lui envoya comme preuve une photo de lui prise dans un parking souterrain, nerveusement couché sur un capot de voiture une mitraillette à la main. Et elle revint vers moi : "Le pauvre, il est soulagé de m'avoir enfin tout dit..." Bien entendu, cet homme n'était pas plus tireur d'élite que ma cliente prix Nobel de physique. L'effrayante mythomanie de cet individu eut alors raison de ma légendaire endurance et je demandais à l'amoureuse crédule d'oublier définitivement mon existence et de ne plus m'exposer indirectement aux dangereux délires de cet homme tout bonnement....marié.
La femme morte du veuf éploré faisait chaque matin son  jogging  
 Une de mes nouvelles consultantes venait de rencontrer celui qu'elle espérait tant : beau, élégant, raffiné, banquier, mais inconsolable depuis la mort de sa femme Clotilde. Le temps passait et l'homme ne pouvait se résoudre à ouvrir à nouveau son cœur et la porte de son appartement à une femme. Ma consultante rongée par l'impatience des amoureux me demanda donc d'entrer en communication avec la défunte épouse, Clotilde, pour qu'elle l'aide à redonner le sourire au fidèle époux. Elle posa donc une photo de Clotilde devant moi, mais j'avais beau regarder cette photo dans tous les sens, je captais Clotilde bien vivante et aucunement dans l'Au-delà : "Je suis désolée il y a un problème je ne la capte pas décédée" Elle s'agaça "Peut être ne captez vous rien du tout! Mais plus j'observais la photo et plus des images de Clotilde vivante s'imposaient: "Je la vois faire son jogging chaque matin dans une grande avenue parisienne" (je lui donnai le détail de la plaque signalétique de cette avenue).    Je sus que cette nouvelle consultante me fit alors passer pour la voyante la plus nulle de Paris, mais les coïncidences de la vie firent que quelques mois plus tard elle apprit que Clotilde était bien vivante et qu'elle courait effectivement chaque matin le long des allées de cette célèbre Avenue parisienne.



La bigote était une ancienne prostituée 

Mon client est ravi il a enfin rencontré celle que je lui avait prédite: " Tu avais raison sur tout ce qui concerne le physique, l'origine, le métier (journaliste), mais tu t'es trompée sur un point essentiel, tu la voyais extrêmement sensuelle, alors qu'elle déteste l'acte sexuel, car contraire à ses principes religieux.."Un rapide coup d'œil sur la photo de la belle et plein de scènes assez torrides me viennent à l'esprit: "Écoute je ne comprends pas, je la vois avec plein d'hommes, habillée très sexy, maquillée outrageusement." Il lève les yeux au ciel: "Tu ne peux pas tout capter, l'erreur est humaine, je t'assure qu'elle ne connait rien au sexe".  Le temps passe, mon consultant fou amoureux épouse cette femme qui continue de se revendiquer asexuée. La vie s'écoule et quelques années plus tard, il m'appelle furieux, il venait de quitter la sainte femme qui avait été malencontreusement reconnue par un de ses fournisseurs comme l'inoubliable call-girl Kitty superbe amazone nocturne d'un grand hôtel new-yorkais: "Ok tu avais totalement raison pour le sexe, mais tu aurais pu me préciser que c'était son ancien métier!"

L'homme aux 5 femmes et aux 5 maisons 

Ma consultante perd patience. Elle est la maîtresse de son patron depuis plusieurs années et aimerait bien qu'il lui offre un appartement.
Donc chacune de nos consultations guette tout acte notarié que son amant pourrait signer en secret pour lui faire une jolie surprise Et des actes de propriétés j'en vis beaucoup au fil des ans, dans plusieurs pays et avec ...plusieurs autres femmes.
 Il y eu la Polynésie avec une jeune tahitienne, la Californie avec une institutrice américaine à la retraite, le relais de chasse en Sologne avec la mère de ses 4 enfants, la maison en Corse avec celle qu'il présentait comme sa nièce. Après m'avoir pris pour folle, ma consultante put vérifier la véracité de mes flashs géographiques. Elle se prit même au jeu, surtout quand pour contrecarrer ses affirmations, le pauvre homme s'écriait "Mais tu as fouillé dans mes affaires ma parole!" Mais il continuait néanmoins de nier, ne se reconnaissant que 2 femmes, la légitime et cette maîtresse. Puis l'homme mourut et les 5 femmes à la lecture du testament s'entre-découvrirent, sans oublier le 6ème élément du puzzle: une jolie vétérinaire suédoise qui à moi aussi m'avait totalement échappé.


© Nathaly Bloch

N.B :
Toutes les personnes citées dans mes articles existent, ou ont existé, et m’ont bel et bien consultée.
Cependant, par mesure de confidentialité, et afin que nul ne puisse les reconnaître, j’ai modifié leurs caractéristiques principales (prénoms, métiers, lieux…)
Toute similitude ou ressemblance flagrantes avec une personne existante ou ayant existé ne donc serait que pure coïncidence totalement indépendante de ma volonté. 

Commentaires