Qui sont ces (consultants) emmerdeurs et emmerdeuses, qu'une Voyante devrait fuir comme la peste ?


Un petit billet d’humeur, en espérant si possible vous faire sourire.

Quels sont les consultants et les consultantes que je ne me souhaite surtout pas  ?


Je suis une voyante heureuse, je travaille régulièrement, dans de bonnes conditions,  mes consultants me sont généralement fidèles puisque nos rencontres et nos conversations se révèlent souvent éclairantes pour leur avenir.

Et même si ceux et celles qui me consultent viennent la plupart du temps vers moi lorsqu’ils sont en période de doute et de souffrance, je continue de penser que mon rôle sur Terre est de les aider et que je ne pourrais vivre sans assouvir cette mission, aussi attristante et difficile soit-elle.


Ma vie de voyante serait donc une belle, car altruiste, évidence, si certains de ces consultants ne se révélaient pas de sacrés emmerdeurs et emmerdeuses. Veuillez me pardonner la vulgarité du terme employé, mais après avoir hésité entre « casse-pieds » « insupportables » et autres qualificatifs, « emmerdeurs et emmerdeuses » m’a semblé la seule caractéristique les décrivant parfaitement.
Ils nous font perdre du temps, de l’énergie, nous affectent, nous blessent,  nous énervent, les croiser nous laisse toujours un goût amer.

Quels sont donc ces emmerdeurs et emmerdeuses qu’une Voyante (moi) devrait fuir comme la peste ?


Les éternels insatisfaits

Ils sont dans une séance de voyance, comme ils sont dans la vie : insatisfaits.

Rien ne leur convient, rien ne les contente. Vous avez beau passer du temps à tout détailler, à tout expliquer, l’insatisfait clôt toujours la séance par un : « Je me pose encore plus de questions qu’avant, vous ne m’avez pas totalement répondu, j’avais encore plein de questions à vous poser, vous ne pourriez pas m’en dire un peu plus, je ne m’attendais pas à ce que vous m’annonciez cela, je ne vous cacherai pas être un peu déçu(e)… ».

Qu’on soit bien clairs, une voyante sait quand elle n’a pas donné le maximum, ou quand elle a été moyenne, mais les insatisfaits le sont quasiment toujours après une excellente séance de voyance.
C’est ce qui les rend aussi exaspérants.

Elle est belle, grande, mince et typée. Elle plaît aux hommes et promène sa nonchalance au gré de ses conquêtes.
Elle vient me voir tous les 5 ans, tout lui pose question : l’argent, l’immobilier, les amours, les amis….Et d’ailleurs elle me bombarde autant de questions que je ne la bombarde de réponses.
Elle est attachante, mais quelque chose m’agace en elle sans que je n’arrive à préciser quoi si ce n’est qu’elle achève chacune de nos séances par un désobligeant : « Je n’ai pas su ce que j’aurais aimé savoir »

Les insatisfaits, qu’ils se prénomment Eric, Marie ou Nicole sont de sacrés emmerdeurs.



Les mauvais payeurs

Oui la voyance est bien un métier (même si certains "illuminés" continuent d’affirmer qu’un Don ne doit pas se monnayer) et donc une séance de voyance est payante.
J’ai pour ma part choisi depuis toujours de garder des tarifs extrêmement raisonnables afin qu’ils restent accessibles à tous, et également à ceux traversant des difficultés financières.
D’ailleurs le mauvais payeur n’est pas obligatoirement quelqu’un manquant d’argent.
« J’ai perdu ma carte bancaire, mon chéquier a été volé, mon banquier a oublié de valider votre virement, ma carte bancaire ne fonctionne pas sur internet, pourtant je vous ai envoyé l’argent par la poste… », les mauvais payeurs ne sont jamais avares d’une explication farfelue.

Elle s’appelle Carole, a un visage d’ange, mais a visiblement utilisé la carte bancaire d’un tiers qui a donc fait opposition. Pour autant, elle m’a bien consultée et ne remet pas en question le fait qu’elle me doive de l’argent.
Certes, mais la plaisanterie durera quand même plusieurs semaines, avant qu’elle ne paye enfin sa dette.
Plusieurs semaines de mensonges et de fausses déclarations qui me firent perdre des heures, de la patience et me rendirent totalement intolérante à toute permissivité financière.

Qu’ils s’appellent Carole, Fabrice, Jamali, Naoelle ou Valérie, ces mauvais payeurs sont de sacrés emmerdeurs.



Les no limits (sans limites) - Les harceleurs

Comme l’indique leur définition, les no limits n’ont aucunes limites, rien ne les arrête dans leur excessive quête.
Ils peuvent ainsi vous appeler le soir, le week-end et trouver presque anormal que vous ne leur répondiez pas.
Ils peuvent vous envoyer le même mail 10 fois par jour tant que vous ne leur répondez pas.
Ils ont toujours une « petite question » à poser en fin de séance, qui précède une autre petite question qui elle-même sera suivie d’une autre petite question…

Jeannette m’adore, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle m’appelle tous les jours, dès que quelque chose ne va pas dans sa vie, ou dans sa famille (nombreuse). Mon numéro de téléphone est devenu pour elle comme un confessionnal, un secrétariat médical, une boîte vocale où elle déverse ses états d’âme, ses questions existentielles, ses angoisses…Parfois, je me dis qu’elle va finir par comprendre que son comportement vis-à-vis de moi est excessif, qu’elle doit y mettre des limites, le temps passe et Jeannette continue de n’avoir aucune limite. Je suis devenue sa soupape. J’ai bien entendu essayé de lui faire admettre que tous ses appels incessants « c’était un peu trop peut-être ? ». Après quelques jours d’accalmie, ses appels reprennent de plus belle. Jeannette est une no limits incurable…

Les hargneux – Les méprisants

Même si la hargne et le mépris sont 2 comportements distincts, je les range finalement dans la même catégorie d’emmerdeurs et d’emmerdeuses à fuir.
Ils ont vraisemblablement la même attitude avec le guichetier de leur banque, leur médecin, la directrice d’école de leur enfant, ou la personne qui les précède à la caisse d’un supermarché, tout pour eux est un combat dont ils sortent toujours vainqueur eu égard à leur supériorité.
Alors comment se comportent les hargneux, les méprisants, lors d’une consultation de voyance ?
Dès leur arrivée, leur regard hautain vous fait comprendre le peu de considération qu’ils ont pour vous (ou en la voyance).
Aucun sourire ne barrera jamais leurs lèvres.
Le hargneux et le méprisant distilleront durant toute la séance de voyance de petites critiques acerbes, ne vous encourageront jamais, aucune mot ou attitude de bienveillance ne s’échappera d’eux.
Point important, ces hargneux et ces méprisants ne sont pas pour autant des clients insatisfaits, puisque beaucoup d’eux reviennent me consulter. Avec toujours le même mépris et la même hargne d’ailleurs…

François est acteur, ses sœurs sont célèbres, il est âgé et continue de chercher l’âme sœur et est très friand de femmes asiatiques. Une consultation avec lui-lui (eu égard à son parcours de vie) devrait être une partie de plaisir et se meut à chaque fois dans le même purgatoire.
Il parsème ainsi les 3 premiers quarts d'heure de nos rendez-vous de réflexions désagréables, me rabroue dès que je souris, et dénigre chacune de mes visions. Et puis soudainement, dès que l’issue de notre rendez-vous se profile, il se relâche et liste toutes mes (nombreuses) prédictions qui se sont réalisées depuis notre dernier rendez-vous.
Quel est son jeu, pourquoi cette quasi-cruauté à mon égard ?
J’ai fini par ne plus chercher à (le) comprendre, au bout de plusieurs années de souffrance réciproque, j’ai décidé de ne plus jamais le reprendre en consultation.
A quoi bon ?



Les mythomanes, les menteurs et menteuses

Ils avancent dans la vie, et donc dans une séance de voyance, masqués derrière leurs mensonges et leurs délires mythomanes.
Ils ne savent eux-mêmes plus qui ils sont, ce qu’ils font de leur existence et ne départagent plus depuis fort longtemps le mensonge de la vérité.
Ces menteurs et ces menteuses sont des exercices de voyance totalement improbables, puisqu’ils vivent dans un Monde échappant totalement à la Voyance, puisqu’ils réécrivent leur destin, leur présent, leur passé, leur avenir.
Vous ne savez jamais à quoi correspondront vos visions les concernant : à ce qu’ils disent vivre, à ce qu’ils croient vivre, ou à ce qu’ils vivent/vivront vraiment ?
Ces mythomanes n’attendent finalement qu’une chose de leur voyante : qu’elle intègre leurs mensonges à ses visions, et qu’elle leur prédise ce qu’ils prétendent être ou vivre.
Leur prédire la vérité est totalement inutile, la vérité n’appartient plus à leur Monde.
C’est comme si vous lisiez un livre dans le désordre, par petites phrases prises au hasard des pages.
Alors qu’est-ce que recherchent ces mythomanes, ces menteurs et ces menteuses en consultant une voyante ?
Peut-être à vérifier si leur(s) mensonge(s) est(sont) aussi indétectables qu’ils ne le souhaitent ?

Elle change de prénom comme d’identité. Elle me consultera ainsi sous d’innombrables dénominations. Elle se prénommera Eva, Capucine, Mathilde, Elsa…et j’en passe. Elle sera mannequin, actrice, muse, riche héritière, architecte, styliste…Au gré des consultations, elle sera catholique pratiquante, puis ancienne call-girl, puis elle sera juive et la fois suivante une antisémite convaincue, elle aura 20 ans, et trente ans 4 mois plus tard, elle sera orpheline puis couvée par des parents encore bien vivants…
Oublie-elle ses derniers mensonges ? Ou n’a-t-elle-même pas conscience de sa profonde mythomanie ?
Le seul point commun à tous les personnages qui l’habitent est son incroyable beauté, donc oui j’imagine qu’au gré de ses rencontres amoureuses elle a pu facilement changer de peau, pour mieux séduire celui qu’elle convoitait.

Les addicts à la voyance

Cela peut sembler paradoxal, mais il n’y a rien de plus agaçant pour une Voyante que de devoir répéter les mêmes prédictions, les mêmes affirmations.
Soit, l’attente est souvent quelque chose qui nous plonge dans le doute et la frustration, mais pour autant reposer les mêmes questions à la même voyante toutes les semaines n’a pas grand intérêt.
Et j’avoue que quand je vois la même question que peu de temps avant se profiler, j’ai presque envie de me taper la tête sur la table, ou sur le clavier de mon ordinateur.
Même si le but de la personne qui pose la même question à sa Voyante est de se rassurer, la Voyante n’est pas là pour rassurer les gens, mais juste pour leur prédire  ce qui va se passer.
Faire de l’accompagnement de stress n’est pas le rôle d’une Voyante, pire que cela prédire les mêmes choses à l’infini peut très vite nous faire perdre le fil de nos visions, et les rendre moins précises, moins sûres.

Fabienne est amoureuse de Christophe, ils travaillent ensemble, furent amants, mais n’ont jamais vécu ensemble. Depuis leur rupture, il y a quelques années, le fameux Christophe collectionne les femmes, généralement sur son lieu de travail et alterne ainsi les jeunes conquêtes ayant vingt ans de moins que lui et les collègues mariées, en mal d’aventure extraconjugale.
Autant être claire, Christophe est ce qu’on appelle un salaud.
L'ex maîtresse me questionne ainsi sur toutes les nouvelles maîtresses de son ancien amant, dont elle reste éperdument amoureuse.
Il quitte l’une, pour coucher avec l’autre, puis reprend l’ancienne compagne, puis fait divorcer l’ancienne maîtresse, puis recouche avec…
Bref, Christophe est un sujet de voyance illimité, mais aussi fort antipathique.
Un jour n’en pouvant plus, je demanderai à Fabienne de ne plus jamais me poser aucune question sur cet infidèle volage.
Je pense qu’elle continue de poser les mêmes questions à d’autres voyants, qui je le présume doivent être aussi attristés que moi devant une telle addiction, soit-elle amoureuse, soit-elle à la voyance.

Voici une liste non exhaustive des emmerdeuses et des emmerdeurs qui parfois consultent une voyante.

J'aurais pu y rajouter d'autres catégories non négligeables: les poseurs de lapin (ceux qui prennent rdv et ne viennent pas sans même prendre le temps de s'excuser), les donneurs de leçon (ceux et celles qui pensent avoir un doctorat en médiumnité et rabrouent les voyants qu'ils consultent)...

Après ce petit tour de piste des emmerdeurs et des emmerdeuses que je fuis désormais avec précaution , je me dis que finalement cette poignée de personnes est infime face à tous mes autres consultants.

Mais il ne faut pas sous-estimer pour autant leur faculté à vous gâcher la vie.

Un geste simple, mais salutaire : les black-lister, et à vie si possible…Bye bye les emmerdeurs et les emmerdeuses !

© Nathaly Bloch
N.B :
Toutes les personnes citées dans mes articles existent, ou ont existé, et m’ont bel et bien consultée.
Cependant, par mesure de confidentialité, et afin que nul ne puisse les reconnaître, j’ai modifié leurs caractéristiques principales (prénoms, métiers, lieux…)
Toute similitude ou ressemblance flagrantes avec une personne existante ou ayant existé ne donc serait que pure coïncidence totalement indépendante de ma volonté. 

Commentaires

  1. C'est tout à fait ça. Merci de l’avoir mis en "ligne."

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'ai d'ailleurs "un peu" hésité avant de le mettre en ligne, étant plutôt d'accoutumée consensuelle, mais bon ça fait du bien quand même et bye bye les emmerdeurs!

    RépondreSupprimer
  3. exact !!!! une sacrée liste mais rien n'y manque je pense !! courage !!il y a aussi de bons moments, des gens sympathiques avec qui vous avez de beaux échanges et c'est ceux là qui vous font aimer votre passion !!!!! Quant au prix, dans tout métier il y a un don pour faire du mieux que l'on peut son savoir faire mais le percepteur a un don pour vous ponctionner aussi et notre don ne lui suffirait pas pour financer ses caisses !!!!! alors si les consultants ne payent pas qu'ils essayent leur don avec ce Monsieur pour voir ! ou alors qu'ils viennent faire le ménage , la lessive, les repas , en échange !!! lol bien amicalement !!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Oui les consultants sont d'ailleurs essentiellement sympas avec leur voyante et je fais partie des voyantes qui peuvent se permettre (et c'est un grand luxe) de ne pas prendre les emmerdeurs et les emmerdeuses (mais certains passent parfois les mailles du filet)....

    RépondreSupprimer
  5. oui je reconnais que tu as bien cerné ta liste heureusement que tu as aussi des gens bien de temps en temps consoeur hehe

    RépondreSupprimer
  6. disons que c' est un métier de " patience et aussi au même temps tu dois avoir l' emphatie , douceur mais pas te laisser marcher sur les pieds c' est clair lol

    RépondreSupprimer
  7. Ces emmerdeurs sont une toute petite minorité, mais une minorité qui peut endommager ton canal de perception...Ecrire cet article m'a fait du bien et j'espère que cela tiendra à distance tous les emmerdeurs et les emmerdeuses!

    RépondreSupprimer
  8. Et c'est quand on lit de tels articles que nous consultants réalisons aussi que nous ne sommes pas tous de gens agréables à vivre ou à entendre. J'espère de tout coeur ne pas faire partie du lot mais je peux volontiers imaginer que dans notre société il y a des gens peu et pas du tout agréables à contenter qui vous consultent.

    RépondreSupprimer
  9. j'adore votre blog.Moi meme dans le "métier"je confirme.Merci pour toute les infos

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire